Les 16 Villes les Plus Importantes et les Plus Grandes de Colombie

Plaza de Bolivar in Bogota Colombia

Last updated on July 7th, 2021 at 07:13 pm

Cher Lecteur/Chère lectrice

Je m’appelle Frank et je dirige une agence de voyages basée à Bogotá, en Colombie. ¡Amusez-vous en lisant!

Quand on pense à la Colombie, le football, les belles femmes, la drogue et peut-être même la salsa viennent généralement à l’esprit en premier. Cependant, la Colombie offre une incroyable diversité et une culture très excitante, bien qu’il faille parler de différentes cultures dans ce pays.

Dans le blog suivant, j’ai résumé les villes les plus grandes et les plus célèbres de Colombie et créé un aperçu pratique. J’espère que lorsque vous le lirez, vous aurez immédiatement envie de voyager.

Villes colombiennes sur les Caraïbes

Carthagène

Département: Bolívar
Emplacement: Côte des Caraïbes
Climat: 24-32° Celsius / 75-155° Fahrenheit
Population: 900.000 habitants
Superficie: 572 kilomètres carrés / 220 miles carrés
Hauteur: 2 mètres au-dessus du niveau de la mer / 7 pieds au-dessus du niveau de la mer
Année de fondation: 1er juin 1533

En ce qui concerne le tourisme Carthagène, la capitale du département Bolivar, est probablement la ville colombienne la plus importante après Bogotá L’emplacement idéal sur la mer des Caraïbes et la belle vieille ville coloniale enchantent les touristes nationaux et internationaux. Les navires de croisière amarrent également Carthagène.

Dans la partie historique, vous trouverez de nombreux sites touristiques, hôtels boutique et restaurants. C’est El Dorado pour les touristes. La ville fortifiée est également connue pour être une destination de lune de miel commune en raison du romantisme de ses rues et de son architecture. Juste à côté de la partie historique, vous trouverez l’horizon de Carthagène moderne, où le touriste colombien, en particulier, demeure.

En dehors des zones touristiques, il existe de nombreux quartiers très pauvres et les touristes ne devraient pas se déplacer dans ces zones.

Histoire:

Carthagène était probablement le port le plus important de Colombie, la majorité des marchandises étaient transportées de l’arrière-pays à la côte et dans la direction opposée par le fleuve Magdalena, qui se jette dans la mer à Barranquilla. Pendant la période coloniale, d’importantes matières premières, y compris l’or, ont été expédiées de Carthagène vers l’Europe.

La richesse de la ville a rapidement circulé et Carthagène a été attaquée à plusieurs reprises. La ville a pris la décision d’être sécurisée et de construire d’énormes défenses et remparts.

Région:

Il y a un certain nombre d’îles autour de Carthagène, dont la plupart sont privées. Les destinations d’excursion en dehors de la ville sont limitées dans les options.

Économie:

Les principaux secteurs économiques de Carthagène sont le tourisme, l’industrie et le commerce. Le port de Carthagène est toujours l’un des plus importants de Colombie.

L’art, la culture et le tourisme:

Il y a une énorme offre touristique à Carthagène. Par conséquent, je me réfère à mon Guide de Voyage Carthagène pour obtenir un aperçu holistique.

Fait Amusant:

Carthagène a non seulement de beaux endroits, mais j’ai aussi une relation amour-haine avec la ville. Dans la vidéo suivante, j’explique plus en détail.

Barranquilla

Département: Atlántico
Emplacement: Côte des Caraïbes
Climat: 23-34° Celsius / 73-93° Fahrenheit
Population: 1,2 million d’habitants
Superficie: 154 kilomètres carrés / 59 miles carrés
Hauteur: 18 mètres au-dessus du niveau de la mer / 59 pieds au-dessus du niveau de la mer
Année de fondation: 7 avril 1813

Barranquilla,  la capitale du département Atlántico, est la quatrième plus grande ville de Colombie et est stratégiquement située sur le delta du fleuve Magdalena. C’est une ville commerçante traditionnelle, c’est pourquoi certains de ses habitants sont devenus très riches. 

Barranquilla est surtout connu pour son carnaval, qui est considéré comme le deuxième plus grand au monde et a été reconnu par l’UNESCO. Sinon, la ville portuaire n’est pas connue comme une destination touristique. Toutefois, des efforts sont faits pour rendre la ville plus attrayante.

Il existe également de nombreux restaurants libanais qui remontent à la migration correspondante du. 20ème siècle.

Histoire:

Barranquilla n’a pas été fondée pendant la période coloniale, mais la première mention remonte à 1533. La première compagnie aérienne colombienne a été fondée dans la ville portuaire, connue aujourd’hui sous le nom d’Avianca.

Région:

Des efforts sont faits pour développer la région de Barranquilla pour le tourisme, diverses zones naturelles ont été créées. L’observation des oiseaux est maintenant également offerte.

Économie:

Le port de Barranquilla est l’un des plus importants du pays aujourd’hui. La ville est également le centre économique des Caraïbes aujourd’hui et possède des industries telles que l’industrie manufacturière, le commerce, la finance et la pêche.

Certaines des plus grandes entreprises colombiennes telles que Avianca, Reficar et Cementos Argos sont basées à Barranquilla.

L’art, la culture et le tourisme:

Comme déjà mentionné, le deuxième plus grand carnaval après Rio de Janeiro a lieu à Barranquilla. Vous pouvez en savoir plus à ce sujet dans mon carnet de voyage sur le carnaval de Barranquilla.

Santa Marta

Département: Magdalena
Emplacement: Côte des Caraïbes
Climat: 21-33° Celsius / 70-91° Fahrenheit
Population: 500.000 habitants
Superficie: 2.393 kilomètres carrés / 924 miles carrés
Hauteur: 5 mètres au-dessus du niveau de la mer / 16 pieds au-dessus du niveau de la mer
Année de fondation: 29 juillet 1525

Santa Marta est la capitale du département de Magdalena et est également très touristique. Contrairement à la sœur Carthagène, la majorité du tourisme se compose de Colombiens.

La ville a un joli centre historique qui abrite également le quartier de la vie nocturne. Il y a aussi quelques jolis hôtels boutique dans la partie historique de Santa Marta. La ville s’étend sur une grande superficie et est flanquée de montagnes de différents côtés.

Les montagnes immédiates de la Sierra Nevada de Santa Marta appartiennent pour la plupart au peuple indigène et atteignent le point culminant de Colombie avec le Pico Cristóbal Colón à 5.700 mètres d’altitude (18.700 pieds au-dessus du niveau de la mer ).

Santa Marta est le point de départ idéal pour de nombreuses activités de loisirs et de vacances.

Histoire:

Santa Marta est considérée comme la plus ancienne ville d’Amérique latine et a été fondée par les Espagnols. Cependant, la région était habitée par les Taironas bien avant. Les tribus indigènes d’aujourd’hui sont les Kogi, les Arhuaco (Ika) et les Wiwa.

L’habitude s’est produite au cours des siècles et les peuples autochtones ont été décimés et ont finalement fui vers les montagnes. Bien que Santa Marta ait prospéré en tant que ville portuaire, la population locale a été partiellement décimée par divers événements tels que des maladies et des tremblements de terre.

Jusqu’en 1995, il y avait aussi une ligne de train directe de Bogotá à Santa Marta, temps de trajet 24 heures. Cependant, les politiciens colombiens visionnaires ne voyaient aucun avenir dans le train et les opérations cessèrent. Pendant un certain temps, Santa Marta a également été affectée par la culture de marijuana et de coca environnante.

Région:

Santa Marta est une région spectaculaire. Le long de la côte à l’est, vous trouverez le Parc National Tayrona, le plus célèbre parc national de Colombie. Il y a aussi de magnifiques plages.

Les autres points forts sont la Sierra Nevada de Santa Marta avec la cité perdue, qui peut être visitée en 4 jours de marche. Toute la région est un mélange de côte et de montagne, absolument spectaculaire à mon avis.

Économie:

Santa Marta vit principalement du tourisme. Cependant, en tant que ville portuaire, il y a aussi le commerce, la pêche et l’agriculture. Les bananes, le café, le cacao, les fruits et le yucca sont cultivés.

L’art, la culture et le tourisme:

Il y a beaucoup à découvrir à Santa Marta. Par conséquent, je me réfère à mon Guide de Voyage Santa Marta pour plus d’informations détaillées.

Riohacha

Département: La Guajira
Emplacement: Côte des Caraïbes
Climat: 21-35° Celsius / 70-95° Fahrenheit
Population: 188.000 habitants
Superficie: 3.120 kilomètres carrés / 1.205 milles carrés
Hauteur: 5 mètres au-dessus du niveau de la mer / 16 pieds au-dessus du niveau de la mer
Année de fondation: 1547

Riohacha est la capitale du département de La Guajira et est située directement sur la côte de la mer des Caraïbes. La région nord se compose principalement de désert et est habitée par les Wayuu, cela se reflète également dans la composition de la population de la ville.

Riohacha est l’une des villes auxquelles j’attribue l’un des plus grands potentiels touristiques. La promenade de la plage fonctionne dans deux directions et a deux voies chacune, la passerelle étant bordée de commerçants indigènes. Les tronçons de plage sont énormes. Cependant, le niveau de développement est encore très modeste et le taux élevé de corruption fait douter que les progrès soient rapides.

Avec la proximité immédiate du Venezuela, vous pouvez voir la crise des réfugiés de vos propres yeux à Riohacha tous les jours.

Au 16ème siècle, les habitants ont commencé à plonger pour les perles dans la mer autour de Riohacha et ont fourni à la population locale un revenu. Francis Drake, le célèbre pirate, a attaqué alors la ville en 1596, car les perles étaient une grande richesse à l’époque.

En 1769, les résidents Wayuu de la région se rebellèrent, forçant les administrateurs locaux à améliorer les conditions commerciales.

Région:

Le département de La Guajira a ses frontières à côté de Palomino, la Mer des Caraïbes, le Venezuela et le département de Cesar.

Cela signifie que La Guajira se compose en partie d’un désert, mais comprend également des parties de la Sierra Nevada de Santa Marta. Il y a aussi une partie de la Serranía del Perijá, une chaîne de montagnes qui forme également la frontière avec le Venezuela.

Le département possède donc une grande variété d’écosystèmes et une beauté incroyable.

Économie:

La Guajira est l’un des départements les plus pauvres du pays. L’industrialisation n’est pas très prononcée. Par conséquent, l’extraction du charbon, le tourisme et le commerce sont les principales sources de revenus.

Selon des déclarations non confirmées, le taux de corruption est si élevé que les politiciens locaux en association avec des entreprises (également des géants internationaux des matières premières) opèrent au-delà de l’État. Et les déplacements, le vol d’eau et d’autres crimes graves ne sont inhusuels.

L’art, la culture et le tourisme:

La Guajira est une véritable perle du tourisme. Si vous avez un peu d’esprit aventureux et que vous pouvez vous passer de l’hôtel 5 étoiles, vous devriez absolument explorer cette région. Plus d’informations peuvent être trouvées dans mon Guide de Voyage La Guajira.

Villes colombiennes sur la côte du Pacifique

Buenaventura

Département: Valle del Cauca
Emplacement: Côte du Pacifique
Climat: 19-34° C / 66-93° Fahrenheit
Population: 430.000 habitants
Superficie: 6.078 kilomètres carrés / 2.347 milles carrés
Hauteur: 5 mètres au-dessus du niveau de la mer / 16 pieds au-dessus du niveau de la mer
Année de fondation: 14 juillet 1540

Buenaventura est la ville portuaire la plus importante de la mer du Pacifique et aussi l’une des rares entrées directes sur l’océan. Le port local est donc très important pour la Colombie.

La majorité de la population locale est afro-colombienne.

Buenaventura n’est pas un joyau, mais il offre un transport vers toutes les destinations de la côte Pacifique.

Même avec une excellente connaissance de l’espagnol, il est parfois impossible de comprendre la population locale.

Histoire:

Buenaventura a d’abord été établi comme un port pour la navigation fluviale. La fonction de port maritime n’a commencé que vers 1819.

Région:

La région autour de Buenaventura est principalement la côte Pacifique sauvage. Il y a quelques îles dont la marine-biodiversité Malpelo.

De Buenaventura, vous pouvez atteindre des destinations spectaculaires qui sont difficilement accessibles aux touristes. L’ancienne route de Cali est également considérée comme Eldorado pour les observateurs d’oiseaux. Cependant, la région est actuellement partiellement classée comme dangereuse.

Économie:

En tant que ville portuaire la plus importante du Pacifique, le commerce est l’une des sources de revenus les plus importantes, 60% des marchandises de la Colombie sont traitées par ce port. Il y a aussi la pêche, l’extraction de matières premières (l´or) et le tourisme.

L’art, la culture et le tourisme:

Buenaventura est connue pour sa bonne nourriture et son poisson frais. Quiconque a visité la côte du Pacifique connaît sa magie.

En tant que l’une des zones les plus humides du monde, la région est également considérée comme l’une des plus riches en biodiversité. Cette région offre beaucoup de variété depuis l’observation des baleines à l’observation des oiseaux et l’exploration de plantes et animaux rares.

Villes colombiennes dans les Andes

Bogotá

Département: Cundinamarca
Emplacement: Andes Orientales
Climat: 7-20 ° Celsius / 45-68 ° Fahrenheit
Population: 10 millions d´habitants
Superficie: 1.587 kilomètres carrés / 613 miles carrés
Hauteur: 2.640 mètres au-dessus du niveau de la mer / 8.661 pieds au-dessus du niveau de la mer
Année de fondation: 6 août 1538

Bogotá n’est pas seulement le centre politique, culturel et économique de la Colombie, mais aussi ma maison depuis des années. La ville dans les Andes a beaucoup à offrir et vous pouvez facilement passer une semaine sans s’ennuyer.

Les embouteillages sont légendaires et la population locale perd des heures de trajet chaque jour. Les infrastructures de circulation ne peuvent pas supporter les masses et les bus anciens laissent parfois des rues entières s’enfoncer dans une épaisse fumée.

Néanmoins, Bogotá offre une variété dont les autres villes ne peuvent que rêver.

Histoire:

La plaine de Bogotá était habitée par les Muiscas. Les Espagnols à la recherche d’or ont atteint la région vers 1537, l’expédition a commencé en 1536 de Santa Marta avec 800 hommes forts et a y arrivé avec seulement 162 restants.

Il n’y a pas si longtemps, les rebelles des FARC assiégeaient la ville et un voyage terrestre hors de la ville représentait un grand risque. Dans les années 2000, cependant, les FARC ont été repoussées à la périphérie de la Colombie et un traité de paix est en vigueur aujourd’hui. Presque toute la Colombie peut maintenant être parcourue en toute sécurité en voiture depuis Bogotá.

Région:

La surface de Bogotá est énorme et il peut prendre des heures pour sortir de la ville en raison de la circulation. Cependant, la région environnante offre des destinations très excitantes. De Paramos sur les montagnes aux régions plus profondes et chaudes et les villes coloniales ainsi que les parcs nationaux, l’offre est énorme.

De nombreuses familles locales se rendent dans les villes voisines le week-end pour déjeuner dans des restaurants de campagne, visiter des réserves naturelles ou des attractions culturelles et passer des jours fériés reposants.

Économie:

En tant que centre économique, 25% de la création de valeur nationale a lieu à Bogotá. 20% de toutes les sociétés sont enregistrées dans la capitale.

L’art, la culture et le tourisme:

Bogotá offre une incroyable variété d’offres touristiques et culturelles. Vous pouvez trouver plus d’informations sur ce sujet dans mon Guide de Voyage Bogotá.

Medellín

Département: Antioquia
Emplacement: Cordillère Centrale des Andes
Climat: 16-28 ° Celsius / 61-82 ° Fahrenheit
Population: 2.5 millions d´habitants
Superficie: 382 kilomètres carrés / 147 miles carrés
Hauteur: 1.500 mètres au-dessus du niveau de la mer / 4.921 pieds au-dessus du niveau de la mer
Année de fondation: 2 mars 1616

Medellín est également connue comme la ville du printemps éternel. Le climat est doux et très agréable. Le seul inconvénient est que la pollution quitte rarement la vallée et qu’un toit de brouillard vous couvre souvent.

La ville dispose d’une infrastructure moderne et est considérée comme le centre d’innovation du pays. De nombreux voyageurs étrangers, nomades numériques, routards et retraités ont été attirés par la ville ces dernières années. Les conséquences sont la gentrification et divers types de prostitution.

En fait, j’aime Medellín, mais j’ai développé une relation ambivalente parce qu’il y a trop d’étrangers “laids” dans la ville à mon avis, et la tendance est à la hausse.

Histoire:

De 1900 à 1950, la population de Medellín s’est multipliée plusieurs fois en raison de l’industrialisation. La ville s’est imposée comme une plaque tournante de l’or et du café.

Cette ville est devenue particulièrement célèbre grâce à Pablo Emilio Escobar Gaviria, qui est devenu l’homme le plus riche du monde avec son cartel de la drogue de Medellín. Son empire, cependant, a trouvé une fin soudaine le 2 décembre 1993 avec sa fusillade.

Bien qu’environ 15.000 morts soient directement ou indirectement attribués à son récit, une image déformée se reflète grâce à l’influence des médias mondiaux. La majorité des Colombiens veulent que la capitale du monstre et du meurtrier de masse soit effacée de l’histoire, le nombre de touristes étrangers ignorants qui exigent les visites de Pablo Escobar ou d’autres activités connexes, ne laisse pas les Colombiens oublier leur douleur.

Région:

La région autour de Medellín est très excitante dans toutes les directions. Vous serez bientôt sur la côte Pacifique avec un petit avion. Il y a aussi diverses villes coloniales historiques dans les environs immédiats. Eje Cafetero est également à portée de main.

Économie:

Après Bogotá, Medellín est le deuxième plus grand centre économique de Colombie. Environ 8% de la valeur ajoutée nationale du pays est atteinte. L’industrie textile, la transformation des métaux et l’électronique constituent quelques-uns des secteurs les plus importants.

L’art, la culture et le tourisme:

Pour un aperçu des différentes offres, je me réfère à mon Guide de Voyage Medellín bien détaillé.

Cali

Département: Valle del Cauca
Emplacement: Cordillère Occidentale des Andes
Climat: 16-31° Celsius / 61-88 ° Fahrenheit
Population: 2.5 millions d´habitants
Superficie: 564 kilomètres carrés / 218 miles carrés
Hauteur: 1.018 mètres au-dessus du niveau de la mer / 3.340 pieds au-dessus du niveau de la mer
Année de fondation: 25 juillet 1536

Cali n’est certainement pas la ville la plus belle et la plus sûre de Colombie, et avec son entrée dans le top 40 des villes les plus dangereuses du monde, elle n’a également remporté aucun prix. Cependant, en tant que capitale mondiale de la salsa et avec une offre culinaire imbattable, Cali se positionne dans les premières places.

C’est difficile à expliquer, mais quelque chose d’incompréhensible jette un sort aux visiteurs et de nombreux touristes restent bloqués et ont du mal à s’enfuir. Quiconque a été là et après quelques heures de salsa dans la vie nocturne peut sympathiser avec mes sentiments.

Histoire:

Cali a longtemps été une petite ville. Cependant, la croissance a été initiée avec l’ouverture du canal de Panama et l’ouverture d’une ligne de chemin de fer vers 1915.

Au cours des années suivantes, des liaisons vers Bogotá et Buenaventura ont été établies, ce qui a continué à stimuler la croissance. Le Cartel de Cali était également un concurrent direct du Cartel de Medellín dans les années 90.

Région:

Cali, avec sa proximité avec la côte Pacifique, a une nature spectaculaire. Le lac Calima, à seulement une heure de route, offre environ 300 jours de vent et est parfait pour la planche à voile ou le kite surf.

Économie:

Cali et le département sont la troisième force économique en Colombie. Le port maritime voisin fait de Cali une ville commerciale florissante. Des cannes à sucre sont également cultivées dans la région.

L’art, la culture et le tourisme:

Comme mentionné précédemment, Cali est particulièrement connue pour danser la salsa. C’est aussi la ville la plus attrayante pour l’observation des oiseaux urbains.

Le quartier de San Antonio est certainement le plus touristique et possède des écoles de danse, des hôtels, des auberges, des restaurants et un point de vue populaire.

Popayán

Département: Cauca
Emplacement: Cordillère Centrale des Andes
Climat: 12-25° Celsius / 54-77° Fahrenheit
Population: 300.000 habitants
Superficie: 512 kilomètres carrés / 198 miles carrés
Hauteur: 1.760 mètres au-dessus du niveau de la mer / 5.774 pieds au-dessus du niveau de la mer
Année de fondation: 13 janvier 1537

Popayán, cette ville magnifique est la capitale du département de Cauca et est également appelée la ville blanche.Le centre historique est parfait pour explorer à pied, il offre une ambiance parfaite.

En tant que ville étudiante, cependant, la destination souffre également de manifestations correspondantes, dans lesquelles les bâtiments historiques sont malheureusement régulièrement salis. Probablement, la preuve que les étudiants ne sont pas toujours intelligents.

L’UNESCO a également reconnu Popayán pour sa gastronomie.

Histoire:

Popayán a été également fondée par les Espagnols, la région était déjà peuplée. Les propriétaires de diverses mines d’or se sont y installés, ce qui a conduit à de magnifiques bâtiments.

Région:

La région autour de Popayán offre également une belle nature mais est instable depuis des années. Différents groupes armés sont actifs et la situation est très compliquée. La dernière fois que j’y étais, j’ai senti qu’il y avait un point de contrôle militaire tous les 10 km.

Le Parc national de Puracé est connu pour l’observation du Condor. C’est le territoire des peuples autochtones locaux. Les voyagistes locaux dénoncent parfois les indigènes locaux comme des hillbillies ivres. Cela a été précédé par un différend sur une restriction d’accès pour plus de 30 touristes par jour, qui a été ignorée à plusieurs reprises par les voyagistes. Cependant, il y a aussi des rapports que l’alimentation du Condor quotidiennement par les indigènes locaux n’est pas effectuée correctement.

Économie:

Cauca est l’un des départements les plus pauvres du pays et n’a pas d’industrialisation majeure. En plus de l’agriculture, les revenus du commerce et du tourisme sont générés.

L’art, la culture et le tourisme:

Popayán offre un “Eldorado” pour les amoureux de l’histoire coloniale. Il existe un merveilleux centre-ville pour admirer, ainsi que les églises. Juste à côté du centre colonial se trouve le point de vue des 3 croix et du Morro del Tulcán, très fréquenté au coucher du soleil.

C’ est également une bonne offre culinaire. En outre, il y a “La Nuit des musées”, où le centre-ville est fermé et où les restaurants servent de la nourriture dans les rues. Il y a aussi des artistes de rue.

Pasto

Département: Département De Nariño
Emplacement: Cordillère Centrale des Andes
Climat: 9-17 ° Celsius / 48-63° Fahrenheit
Population: 400.000 habitants
Superficie: 1.181 kilomètres carrés / 456 miles carrés
Altitude: 2.520 mètres au-dessus du niveau de la mer / 8.268 pieds au-dessus du niveau de la mer
Année de fondation: 24 juin 1537

San Juan de Pasto est la capitale du département de Nariño, est situé dans l’extrême sud du pays et offre une vue directe sur le volcan Galeras, qui est principalement nuageux et est également une zone restreinte militaire. La dernière éruption a eu lieu en 1993.

Histoire:

Il n’y a pas de place Simón Bolívar à Pasto. En effet, la population locale s’est rebellée contre le grand libérateur et a refusé de se soumettre à sa tyrannie. En 1861, au cours d’une guerre civile, Pasto a également été déclarée capitale nationale pendant 6 mois.

Région:

La région autour de Pasto est incroyablement excitante. Avec la lagune” La Cocha”, Nariño possède la deuxième plus grande étendue d’eau naturelle du pays. Il existe différents volcans.

Cependant, le département s’étend jusqu’à la côte du Pacifique. La ville côtière de Tumaco a longtemps été considérée comme un risque d’incendie en raison de la production de drogue et de son commerce. Lors de ma dernière visite, cependant, l’armée et la police étaient présentes partout et cela semblait relativement sûr. L’endroit s’est également imposé comme une destination de week-end pour les vacances à la plage et pour la fête des Colombiens.

La frontière avec l’Équateur est également très proche.

Économie:

L’agriculture constitue encore une grande partie de l’économie. Il existe également un commerce intensif avec l’Équateur. Bien que la région soit spectaculaire, le tourisme est encore petit.

L’art, la culture et le tourisme:

Pasto offre un certain nombre de sites dans le centre historique, mais s’est ensuite épuisé relativement rapidement. Le célèbre Carnaval de Noirs et Blancs mérite d’être mentionné, également reconnu par l’UNESCO.

Au sud, vous trouverez la cathédrale de Las Lajas, qui à mon avis, est absolument spectaculaire. La région est également idéale pour les activités de plein air.

Manizales

Département: Caldas
Emplacement: Cordillère Centrale des Andes
Climat: 11-22° Celsius / 52-72° Fahrenheit
Population: 440.000 habitants
Superficie: 571 kilomètres carrés / 220 miles carrés
hauteur: 2.160 mètres au-dessus de la mer / 7.087 pieds
Année de fondation: 12 octobre 1849

Manizales est la capitale du département de Caldas et un membre de la zone du café en Colombie, également connu sous le nom” El Paisaje Cultural Cafetero de Colombia (PCC)”, qui est un patrimoine culturel de l’UNESCO.

La ville est construite à proximité immédiate du Nevado del Ruiz, un volcan encore actif. En conséquence, il y a des sources chaudes qui valent le détour. La ville est construite sur une colline et les rues sont parfois très raides.

Histoire:

De 1950 à 1970, Manizales était l’épicentre du café en Colombie. Dans les années 1990, cependant, la politique locale a décidé de diversifier et de développer d’autres secteurs économiques. Depuis 2018, Manizales est également la ville où démarrer une entreprise est plus simple.

Région:

Manizales a un paysage spectaculaire et s’étend du volcan à la zone de culture du café.

Les itinéraires de connexion sont également très bons car le reste de la région est bien desservi par une autoroute. Manizales est généralement froid et pluvieux, de sorte que les opérations aériennes ne sont que d’une fiabilité limitée. Cependant, un nouvel aéroport est en construction et devrait assurer de meilleures connexions à l’avenir.

Économie:

En plus du café, le tourisme est également une source importante de revenus aujourd’hui. De l’alcool, des chaussures, des pneus, du chocolat et d’autres produits sont également fabriqués.

L’art, la culture et le tourisme:

Manizales et la région offrent une variété d’activités, y compris un festival annuel renommé. Pour plus de détails, je me réfère à mon Guide de voyage Eje Cafetero.

Pereira

Département: Risaralda
Emplacement: Andes centrales
Climat: 17-27° Celsius / 63-81 ° Fahrenheit
Population: 500.000 habitants
Superficie: 702 kilomètres carrés / 271 miles carrés
Altitude: 1.411 mètres au-dessus du niveau de la mer / 4.629 pieds au-dessus du niveau de la mer
Année de fondation: 30 août 1863

Manizales est la capitale du département de Caldas et un membre du Eje Cafetero en Colombie, également connu sous le nom” El Paisaje Cultural Cafetero de Colombia (PCC)”, qui est un patrimoine culturel de l’UNESCO.

Pereira est la zone la plus peuplée de la zone de café.

Histoire:

La zone autour de la ville était habitée par les Quimbaya et les Pijao à l’époque précolombienne. En 1920, il y a eu une vague de migration d’Antioquia, attirée par les bonnes opportunités économiques dans la culture du café.

Région:

Dans la région autour de Pereira, il y a des paysages merveilleux et la culture du café. Il y a aussi une route reliant à Quibdó, la capitale du Chocó.

Économie:

L’économie de la ville et de la région est très variée. En raison de sa situation géographique, l’activité commerciale et les services se sont magnifiquement développés.

L’art, la culture et le tourisme:

Pereira et la région offrent une variété d’attractions. Pour plus de détails, je me réfère à mon Guide de Voyage Eje Cafetero.

Armenia

Département: Quindio
Emplacement:Cordillère Centrale des Andes
Climat: 15-28 ° Celsius / 59-82° Fahrenheit
Population: 300.000 habitants
Superficie: 650 kilomètres carrés / 251 miles carrés
Hauteur: 1.551 mètres au-dessus du niveau de la mer / 5.089 pieds au-dessus du niveau de la mer
Année de fondation: 14 octobre 1889

Armenia est la capitale du département du Quindío et un membre de la zone du café en Colombie, également connu sous le nom de” El Paisaje Cultural Cafetero de Colombia (PCC)”, qui est un patrimoine culturel de l’UNESCO.

Cette ville est probablement la plus célèbre parmi les voyageurs étrangers car les destinations Salento et Valle del Cocora sont à proximité.

Histoire:

La région était habitée par le peuple indigène Quimbaya 500 ans avant Jésus-Christ, qui ont ensuite disparu après la Conquête.

La ville a été fondée en 1889, après l’arrivée des colons d’Antioquia, de Cauca et du plateau Cundiboyacense dans la région.

Région:

La région autour d´Armenia est vallonnée, puis s’élève brusquement dans la Cordillère centrale, la région est belle et déjà bien développée pour le tourisme.

Il y a une route de liaison vers Tolima, qui est fermée régulièrement en fonction de la météo en raison de glissements de terrain ou d’accidents.

Économie:

Le tourisme est déjà bien développé dans cette ville et dans tout le département. L’agriculture et le commerce sont également effectués.

L’art, la culture et le tourisme:

Armenia et la région offrent une variété d’attractions. Pour plus de détails, je me réfère à mon Guide de Voyage Eje Cafetero.

Valledupar

Département: César
Emplacement: Cordillère Orientale des Andes
Climat: 17-36° Celsius / 63-97° Fahrenheit
Population: 500.000 habitants
Superficie: 4.977 kilomètres carrés / 1.922 milles carrés
Hauteur: 180 mètres au-dessus du niveau de la mer / 591 pieds au-dessus du niveau de la mer
Année de fondation: 6 janvier 1550

Valledupar est la capitale du département de Cesar et est située en Colombie sur la côte des Caraïbes, mais se trouve à environ 90 kilomètres de la côte.

En outre, Valledupar est situé à l’arrière de la Sierra Nevada de Santa Marta. De l’autre côté, vous pouvez trouver la Serranía del Perijá.

Histoire:

Avant la colonisation espagnole, les Chimilas habitaient la région. Pendant et après la Seconde Guerre mondiale, de nombreux Allemands, Français et Italiens ont immigré à Valledupar. Dans les années 80, la région a été frappée par une vague de violence. Après, les groupes armés dans les montagnes ont été démobilisés dans les années 2000.

Région:

Toute la région autour de Valledupar est absolument spectaculaire et peut être comparée à la région autour des Montagnes Rocheuses ou des Alpes suisses. Vous pouvez donc soit aller à la côte depuis les basses terres, soit visiter les montagnes.

Économie:

La région a de l’agriculture, l’élevage et le commerce. La ville bénéficie également des 2 grandes mines de charbon Cerrejón et Drummond.

L’art, la culture et le tourisme:

Valledupar et toute la région sont encore très méconneurs en termes de tourisme, bien que la région soit spectaculaire. Les rivières de la Sierra Nevada sont cristallines et les piscines naturelles rappellent le Valle de Verzasca en Suisse. Il y a aussi un énorme potentiel pour l’observation des oiseaux.

Bucaramanga

Département: Santander
Emplacement: Cordillère Orientale des Andes
Climat: 18 – 29° C / 64-84° Fahrenheit
Population: 600.000 habitants
Superficie: 162 kilomètres carrés / 63 milles carrés
Hauteur: 959 mètres au-dessus du niveau de la mer / 3.146 pieds au-dessus du niveau de la mer
Année de fondation: 22 décembre 1622

Bucaramanga est une ville très bien organisée et bien rangée. C’est aussi la capitale du département de Santander.

Pour les étrangers qui veulent immigrer en Colombie, cette ville devrait certainement être considérée. Non seulement la ville dispose de bonnes infrastructures et d’opportunités éducatives, mais la région possède également des trésors naturels spectaculaires.

Histoire:

Les peuples autochtones de la région avant l’apparition des Espagnols étaient les Guanes. Le village grandit jusqu’à sa fondation officielle en 1622. Ses rues ont été parcourues par le célèbre José Celestino Mutis avec son expédition botanique, puis par Simon Bolivar.

C’était en 1857 quand cette ville magnifique a été nommée la capitale de Santander.

Région:

La région autour de Bucaramanga offre une incroyable diversité.

Il y a des villages coloniaux, y compris Barichara, considéré comme le plus beau village colonial de Colombie. Suivant est le canyon Chicamocha, qui est plus de 227 kilomètres (141 miles) de long et mesure plus de 2 kilomètres (6,600 pieds) à son point le plus profond. San Gil, qui se trouve également à proximité, est considérée comme la destination sportive à risque colombienne par excellence.

Économie:

Bucaramanga est économiquement bien diversifié. Il y a l’agro-industrie, l’élevage, les brasseries, le pétrole, les mines et l’industrie.

L’art, la culture et le tourisme:

Bucaramanga lui-même n’est pas très connu comme une destination touristique, sinon la région de Santander. Le “Cañón del Chicamocha”, San Gil et Barichara sont de véritables aimants touristiques. La région autour de La Mesa de los Santos est également extrêmement populaire. De là, vous pouvez prendre la télécabine pour descendre le canyon et monter de l’autre côté.

Fait amusant:

Plutôt une spécialité drôle est l’appel des femmes, les “Santandereanas”. On dit qu ‘elles sont “bravas”, ce qui signifie librement traduit par sauvages ou furieuses. On dit en Colombie que les femmes de Santander vous disent leur opinion directement et sans hésitation. Personnellement, je peux partiellement confirmer cela.

Yopal

Département: Casanare
Emplacement: L’Orénoque
Climat: 21-34° Celsius / 70-93° Fahrenheit
Population: 170.000 habitants
Superficie: 2.771 kilomètres carrés / 1.070 milles carrés
Hauteur: 350 mètres au-dessus du niveau de la mer / 1.148 pieds au-dessus du niveau de la mer
Année de fondation: 22 février 1915

Yopal est la capitale du département de Casanare, qui fait partie de la région de l’Orénoque ou des Llanos. La ville s’est développée rapidement ces dernières années et n’est pas nécessairement une perle,  les lieux publics ne valent pas nécessairement le détour.

La gastronomie locale a une propriété intéressante. Parce que l’élevage bovin est l’une des principales industries, le bœuf délicieux est disponible dans de nombreux endroits. La spécialité s’appelle “Mamona”. Le capybara est également délicieux.

Histoire:

La région faisait autrefois partie du département de Boyacá mais a été déclarée département indépendant le 4 juillet 1991. Avant le 19ème siècle, les autochtones habitaient principalement la région. Au fil du temps, l’immigration a augmenté et l’élevage s’est développé.

Région:

Les Llanos sont une large plaine qui s’étend jusqu’au Venezuela. La région a une incroyable variété d’animaux passionnants qui vivent aux côtés de l’élevage.

Économie:

À Casanare, le bétail, les monocultures et le pétrole constituent la plus grande partie du revenu. Cependant, le tourisme est en pleine croissance.

L’art, la culture et le tourisme:

J’ai écrit mon propre Guide de Voyage Los Llanos pour la région, je voudrais faire référence ici.

Guides de Voyage Colombie

Cher lecteur/ Chère lectrice

Vous avez aimé notre contenu ? Nous vous invitons à le partager et à diffuser le message que la Colombie est l’un des plus beaux pays du monde.

Leave a Reply

Articles connexes

Dans notre blog, vous trouverez des informations sur nos expériences et quelques conseils utiles lors de la planification de vos voyages en Colombie.